"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Google : Il y a 44 ans naissait le hip-hop
  Doodle : Fête nationale du 14 juillet
  Doodle : 140e anniversaire de Wimbledon
  Doodle : Il y a 114 ans naissait Amy Johnson
  Doodle : Hommage à Victor Hugo

Trop embarrassant

Il y a 227 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2567 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1713 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1456 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1130 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1024 points)
  Coincé  [Ecole/College] (924 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (869 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (543 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
middle school story part 2
par Anonymous le, 31/03/2007

Partie 03


« Bloquez la tomate dans le lit » hurle un grand qui doit être en classe de première et organisateur de l’expédition. Un autre élève qui se tient près de lui sort une caméra vidéo et commence à filmer le dortoir.

Alors que quatre élèves de quatrième me tiennent par les bras et me retiennent les pieds pour m’éviter de bouger, le grand de première s’approche et me dit « tomate, tu es nouveau ici et tu dois être baptisé avant de rentrer dans communauté » Au même moment, tous les autres commencent à hurler, « à poil, à poil, à poil.,,, »

Tout à coup Matthieu réplique, « eh les gars, on lui fait une bite au cirage ». Bonne idée, mais avant il faut le mettre en tenue, il va nous faire un beau strip-tease affirme le grand première qui se dénomme Maxime.

Je suis de plus en plus gêné quand j’entends des paroles et ne sais pas comment réagir ni comment me comporter. Le groupe remarque ma gêne et exprime une autre idée. C’est un copain de Matthieu, un élève de quatrième de ma classe qui a rejoint le groupe qui précise « pourquoi ne pas ordonner aux copains de la chambre eux mêmes de mettre la tomate en tenue, je suis sur que son copain Louis se ferait un plaisir de lui arracher le slip.

Le groupe commence à s’exciter de plus en plus et l’animation devient grandissante ce qui ameute tout l’étage. Il y a maintenant une foule d’internes qui se bousculent près de la porte qui ne veulent en rien manquer de la scène.

Maxime affirme alors, « c’est vrai, on manque de place ici, on va commencer par le transporter au sanitaires dans la salle des lavabos pour que tout le monde puisse voir la cérémonie.

Sans attendre, les quatre élèves qui me bloquaient dans le lit arrachent d’un trait la couverture, m’empoignent par les quatre membres et me tirent violemment hors du lit. Je me débats comme je peu, mais, impuissant, je suis traîné hors de la chambre, dans le couloir au milieu de tous les élèves qui hurlent de plus de plus fort « Thomas, la tomate, à poil, à poil, à poil,… ». Les grands se sont également emparés de Louis et de mon copain du matin Vincent qu’on traîne dernière moi.

Certains, dans le couloir qui mène au sanitaires essaient de tirer sur mon pyjama pour me l’arracher. Toutes les chambres sont maintenant sur le pied de guerre soit environ près de 80 internes.

Je suis traîné à terre jusqu’au local des sanitaires qui se trouve en bout d’étage. Les quatre élève de premières me plaquent par terre au milieu de la salle alors que Maxime s‘adresse à mes copains de chambre en ces termes « bien, le tribunal des bizuts vous ordonne de mettre la tomate en tenue, entièrement à poil. Vous avez intérêt à y arriver par la force ou la conviction sinon vous y passez aussi. »

Louis et Vincent, gênés à mon égard ne savent pas comment réagir. Les autres hurlent de plus en plus, « alors, ça avance, on n’a pas toute la nuit, arrachez lui le pyjama et mettez le à poil, la bite au cirage attend.

Je suis rouge de honte et pressent ce qui va m’arriver. Un grand continue à filmer avec sa caméra et la moitié des internes est aller chercher leurs portables pour prendre des photos ou filmer. Au même moment, je sens ma verge qui durcit. L’érection devient visible car le bas de mon pyjama est assez serré. Les autres le remarquent tout de suite et crient en rigolant, « putain, il bande, ça l’excite, sa bite veut sortir »

Maxime, qui semble commander l’expédition ordonne tout de suite « mettez la tomate debout et lâchez la, les gars de la chambre, en piste, au travail, vous savez ce que vous avez à faire ». Matthieu qui fait partie de l’autre clan, ne veut pas être du reste et se joint à ses copains de chambre trop content d’être aux premières loges »

Louis commence à m’agripper mon haut de pyjama en me disant doucement, « s’il te plait, laisse toi faire, j’ai peur d’y passer également et ai trop honte de me montrer tout nu devant les autres.

Matthieu, un peu vicieux, caresse mon pyjama au niveau de mon pénis pour exciter mon érection qui est clairement visible par tous. Les autres, en rigolant commencent à m’humilier « putain le bel organe, on a hâte de le voir ».

Sentant la partie perdue, je n’ai aucune possibilité de fuite ni de me défendre contre tous, je suis forcé de me laisser faire pour ne pas embêter mes deux copains Louis et Vincent également.

Louis comment à me soulever mon haut de pyjama et aidé par Vincent, le glissent lentement au dessus de ma tête et le remettent à Matthieu qui l’exhibe comme un trophée. Les cris et sifflements intenses laissent percevoir « la suite, la suite »

Ensemble, Vincent et Louis, chacun d’un côté, empoignent mon tee shirt blanc et le tirent vers le haut, au dessus de la tête pour me l’ôter complètement.

Je me retrouve maintenant torse nu, pied nus devant tous les internes de l’étage qui continuent à filmer et à prendre des photos.

Cette fois ci c’est Matthieu, trop excité qui passe à l’action. Il se couche à terre devant moi, saisit mon pantalon de pyjama au niveau des pieds et commence lentement à tirer sur mon bas de pyjama pour le faire glisser vers le bas. Le nombril découvert, je le sens glisser sur les fesses tout en emportant mon slip vu qu’il est assez serré. De manière réflexe, je positionne mes mains pour retenir mon slip ce qui marche pendant dix secondes mais Maxime hurle tout de suite, retenez lui les mains tout de suite. Louis et Vincent, trop pris par la peur, s’exécutent aussitôt et me retiennent les bras derrière le dos laissant mon slip maintenant découvert et arrêté dans son mouvement, le pyjama étant maintenant au niveau de ma verge.

Maxime hurle aussitôt « Tomate tu as enfreint les règles, les bizuts n’ont pas le droit de porter des slips pour la cérémonie » Je devine aussitôt qu’il s’agit là d’une trouvaille spontanée et improvisée pour encore m’humilier davantage.

Je réponds timidement « je ne le savais pas » « Faux, rétorque Matthieu on te l’a dit avant de se coucher et tes copains Vincent et Louis peuvent le confirmer »

Ces derniers sentant le piège ne savent comment réagir et craignent le pire. Dire la vérité, me trahir en mentant, résister… Ils n’ont pas de temps de réfléchir quand Maxime pose officiellement la question devant tous « La tomate savait elle qu’il lui était interdit de mettre un slip pour la cérémonie ». Louis réponds timidement, « oui, on lui a dit »

Trop content de son coup, Maxime crie « la tomate n’a pas respecté les règles et a fait exprès de vous provoquer. La sanction sera plus forte et tu as y passer sérieusement ce soir. En plus, le tribunal des bizuts te condamne tout de suite à l’interdiction de porter des slips au collège jusqu'à la fin de l’année la nuit et également le jour. J’ordonne qu’on aille tout de suite vider son armoire et confisquer tous ses fringues. »

Aussitôt, l’assemblée applaudit en hurlant.

Je suis rouge de honte, mon érection s’amplifie encore alors que Matthieu continue à faire glisser très doucement mon bas de pyjama le long de mes jambes.

Une minute après je me retrouve maintenant en slip. Mon bas de pyjama que Matthieu a finalement fini par m’enlever complètement circule de mains en mains.

L’excitation est à son comble devant la finale. Tout le monde hurle, « Putain, le beau slip, belles fesses ; ta fusée va décoller,…. »puis, ensemble en scandant « la tomate à poil, la tomate à poil »

Matthieu, qui se tient toujours près de moi ne dit « alors t’es près pour une mise à l’air, ton slip, tu ne le reverras pas de sitôt ».

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.23 secondes.