"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : langages de programmation pour enfants
  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe

Trop embarrassant

Il y a 235 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1738 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1502 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1044 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Aventure au foyer des étudiants
par Anonymous le, 09/04/2005

Cela se passe un mercredi après midi vers 16h00. Je rentre d'un
footing en ville et décide d'aller rendre visite à un copain qui loge
en foyer universitaire avant de rentrer chez moi. J'ai 18 ans et suis
en faculté de droit. En fait, il faut que je récupère un devoir
d'étude pour le travailler le soir. Mon ami est un des mes meilleurs
copains que je connais depuis le collège. Je rentre dans la cité
universitaire qui accueille environ 300 garçons et 100 filles. La
chambre se trouve au deuxième étage. Je frappe à sa porte et entre
dans sa chambre qu'il partage avec un autre étudiant. Salut Benoît lui
dis je, comment vas tu ? Mon copain est entrain de faire une partie de
carte avec trois autres étudiants que je ne connais pas. Je suis
couvert de sueur après une bonne course à pied. Je n'ai pas beaucoup
de temps Benoît, je viens juste récupérer le devoir.. Il faut que je
rentre chez moi pour prendre une douche, je suis trempé de
transpiration. J'ai fait cinq kilomètres de footing. Benoit me répond
aussitôt, il faut absolument que tu m'explique le devoir avant de
partir.. Je finis ma partie de cartes, en attendant t'as qu'à prendre
une douche ici, elles sont chaudes je te prête une serviette et un
shampoing. Après tout, me dis je, pourquoi pas. Bien, prends une
serviette et un shampoing et déshabilles toi ici, les douches sont à
l'étage. J'enlève juste mon tee shirt et torse nu, sors de la chambre,
m'engage dans le long couloir pour aller jusqu'aux douches de l'étage
muni de la serviette que mon copain m'a prêtée. En ouvrant la porte,
je découvre une grande pièce qui fait office de vestiaire longée d'une
paroi en verre opaque derrière laquelle se trouvent une vingtaine de
douches collectives. Il y a juste une entrée de 2 mètres mais aucune
porte. Je suis un peu paniqué pensant trouver des douches
individuelles fermant à clef. J'ai trop honte de retourner chez mon
copain en avouant avoir peur de prendre une douche dans ces locaux et
me décide pas tout à fait rassuré de me déshabiller complètement. Je
constate que la porte vers le couloir ne peut pas être fermée à clef.
J'enlève mes baskets, mes chaussettes, mon jean que je pose
soigneusement sur le banc dans la salle. En slip, je jette un dernier
coup d'œil dans le couloir à travers la porte que j'entrouvre à peine.
Le couloir est désert, je retire mon slip et me précipite dans le
local des douches derrière la paroi vitrée. L'eau chaude couvre vite
la pièce de vapeur et le bruit de l'eau diminue ma perception du bruit
du dehors. Cependant, queqlues instants plus tard, j'ai l'impression
d'entendre un grincement de porte.. Dégageant la mousse de mes yeux,
je remarque une silhouette derrière la paroi vitrée.. Effrayé de
rencontrer un autre étudiant rentrer prendre sa douche à côté de moi
provoque une gêne qui me fait bander.. Je me tourne face au mur et
tend l'oreille. Le temps est interminable, je n'ose plus bouger et
essaie de calmer mon érection en vain. Rien ne bouge. Je crie un ouf
de soulagement et continue, un peu plus rassuré à me laver tout en
restant sur mes gardes. Dix minutes après, je coupe l'eau, mon pénis
ayant retrouvé sa position normale. Je scrute la salle du vestiaire et
constate avec stupeur que la porte vers le couloir est grande ouverte.
Je sors timidement dans le vestiaire mais ne trouve plus trace de mes
habits ni même de la serviette. Tout a disparu même mes baskets. Je me
précipite vers la porte pour la fermer. Je me retrouve dans le
vestiaire entièrement à poil avec comme seul objet mon flacon de
shampoing.. Il n'y a aucun rideau dans la pièce qui pourrait servir à
me couvrir . Paniqué, je cherche partout avec frayeur de quoi me
couvrir ; Rien et rien. Que vais je faire. A cet instant j'entends du
bruit dans le couloir. Je me blottis contre le mur en espérant que
personne ne va rentrer dans le vestiaire. Des étudiants rigolent,
courent et j'entends des portes qui claquent violemment., puis, le
silence.. Que faire, ma situation est catastrophique. Il faut
absolument que je rejoigne la chambre de mon copain. Rester là va
augmenter le risque que quelqu'un rentre prendre sa douche. Il va être
17h00, l'heure où les étudiants rentrent du sport ou de la ville. Je
décide donc d'agir, il s'agit de sortir et de traverser tout le
couloir dans cette tenue et priant ne rencontrer personne. Chose
décidée, chose faite, j'ouvre la porte, prends mon courage à deux
mains et cours sans m'arrêter dans le couloir jusqu'à la porte. Ouf,
arrivé, personne ne m'a vu. Je suis tellement nerveux que la clenche
de la porte ne s'ouvre pas. Benoît, Benoît, ouvre moi, je n'arrive pas
à entrer. Il faut que je rende à l'évidence, la porte est fermée à
clef et personne ne m'ouvre. Je toque plusieurs fois et m'acharne
contre la porte. C'est à ce moment qu'une autre porte s'ouvre à trente
mètres de là en face des douches. Quelqu'un ne va pas tarder à sortir,
je suis pris au piège et cours dans la direction opposée vers
l'escalier de bout d'aile. J'ai tout juste le temps de m'engouffrer
dans l'escalier quant plusieurs étudiants sortent de la chambre. Je
monte à l'étage au dessus en perdant mon flacon de shampoing dans
l'escalier. Que faire, j'ai peur d'une porte qui risque de s'ouvrir.
Le troisième étage est très bruyant et agité. J'entends du monde dans
l'escalier au rez de chaussée qui commence à grimper les marches.
Paniqué, je ne sais que faire et me mets à bander. Le fait de courir
pieds nus et tout mouillé , je sors de la douche, n'arrange rien. Je
monte tous les étages pour m'éloigner de ceux qui montent dans
l'escalier. Arrivé au sixième étage,, je vois un panneau, étage
réservé aux filles. Que faire, impossible de redescendre, les autres
approchent. Tans pis, je n'ai pas le choix et je m'engouffre dans le
couloir des filles tremblant de peur à l'idée de rencontrer quelqu'un.
Par précaution je mets mes mains devant mon sexe même si c'est pas
pratique de marcher. Je suis au milieu du couloir pratiquement au
niveau des douches du sixième étage quant une porte s'ouvre. J'ai
juste le temps de rentrer dans une pièce qui sont en fait les
toilettes. Je me réfugie dans une cabine quant j'entends une fille
rentrer dans les wc et aller dans une cabine. Seule une paroi me
sépare mais je peux fermer la porte. Je n'ose plus bouger de peur
d'être repéré. Les portes et les parois ne descendent pas jusqu'au sol
et ne montent pas jusqu'au plafond. On entend tout dans toute la
pièce. Le bruit du papier toilette me donne une idée. Voilà un moyen
de me couvrir. Dès que la fille sort, je commence à fabriquer un slip
avec du papier toilette.

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.36 secondes.