"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Mésaventure à Cheikh-Saïd
par David le, 04/08/2010

Peu de gens connaissent Cheikh-Saïd: c’est une minuscule presqu'île située entre la Mer Rouge et l’Océan Indien, le dernier territoire français de la région, en face de Djibouti.

A l’époque où le service militaire existait encore, les jeunes gens qui y étaient affectés subissaient un bizutage d’un genre particulier: on les envoyait en ville à la recherche de la clé du harem d’Ali Baba, qu’ils devaient ramener à la caserne avant le coucher du soleil.

Le sort étant tombé sur moi, je sortis de la caserne et je me mis à errer dans les rues de la ville en interrogeant au hasard les passants et les commerçants que je rencontrais, pour leur demander s’ils savaient où se trouvait la fameuse clé. Au bout de plusieurs heures de recherches, sous un soleil écrasant, je tombai enfin sur un vieil antiquaire qui me dit: «Si tu veux la clé du harem d’Ali Baba, il faut que tu entres dans mon arrière-boutique; tu y trouveras ma fille et tu devras faire tout ce qu’elle te demandera»…

A la fois surpris et intrigué, j’entrai dans l’arrière-boutique et j’aperçus la superbe fille de l’antiquaire, qui s’adressa à moi de façon pour le moins directe: «Si tu veux la clé, il faut d’abord que tu enlèves ton uniforme»…

De plus en plus étonné, j’hésitai un peu avant de m’exécuter: je me retrouvai ainsi pieds nus, en caleçon et en maillot de corps. Elle me dit alors, sans éprouver la moindre gêne: «Non, non, il faut tout enlever si tu veux voir le harem d’Ali Baba»…

Sans vraiment réfléchir à ce que je faisais, je lui obéis et je me retrouvai bientôt entièrement nu devant elle, essayant de dissimuler de mes mains un début d’érection. Elle me remit alors la clé en m’indiquant une porte située au fond de la pièce et me dit: «C’est par là: il faut d’abord que tu entres dans cette pièce, et tu pourras ensuite ramener la clé à la caserne»…

De plus en plus excité, je me dirigeai vers la porte, je l’ouvris… et je me retrouvai face à une vingtaine de bidasses en uniforme, qui éclatèrent de rire en me voyant surgir ainsi, nu comme un ver, le sexe en érection…

On en parle sur le forum...

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.18 secondes.