"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 86 ans naissait Dalida
  Doodle : Google vous souhaite une bonne année !
  Doodle : Bon réveillon
  Que pensez-vous des souris ergonomiques ?
  Doodle : Joyeuses fêtes

Trop embarrassant

Il y a 250 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2631 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1811 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1628 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1185 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1089 points)
  Coincé  [Ecole/College] (967 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (911 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (762 points)
  Mise à l'air en forêt  [Ecole/College] (685 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (571 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Garde à poil
par Anonymous le, 15/05/2009

Lorsque j’ai été recruté comme agent de sécurité dans cette entreprise de gardiennage, j’ignorais que les stagiaires devaient subir un bizutage quelque peu spécial au cours de leur première nuit de garde.

Je devais effectuer cette première nuit dans un entrepôt de livres à la sortie de la ville, de 10 heures du soir à 6 heures du matin, avec pour seuls compagnons un pistolet d’alarme et un téléphone portable relié directement au service de sécurité de la maison-mère.

Etant arrivé sur place à l’heure dite, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir à l’entrée du poste de garde une dizaine de collègues qui m’expliquèrent que j’allais devoir subir le bizutage rituel de la première nuit de garde…

Je demandai machinalement : « C’est quoi, le bizutage rituel ? »

Max, le chef des bizuteurs, se tourna alors vers son adjoint : « Explique-lui, Stef »…

Stef se tourna vers moi en rigolant : « C’est simple, déshabille-toi »…

Moi : « Ici, tout de suite ? »

Stef : « Evidemment, tout de suite… On va pas attendre Noël »…

Comprenant que je n’avais guère le choix, j’ôtai mon uniforme, mes chaussures et mes chaussettes. Je me retrouvai maintenant en slip…

Stef : « Allez, vire-moi ce slip… On va pas y passer la nuit »…

Les autres se mirent à rigoler. Je baissai mon slip jusqu’aux chevilles avant de l’ôter complètement : je me trouvai maintenant à poil, nu comme un ver devant eux…

Stef : « Maintenant, tu vas tenir ton poste comme convenu, sans bouger d’ici jusqu’à la relève prévue à 6 heures du mat, c’est clair ? »

Moi : « Oui, mais si quelqu’un vient ? »

Stef : « On te laisse le pistolet et le téléphone, mais tu ne devras t’en servir qu’en cas de danger réel, OK ? »

Max crut bon d’ajouter : « Et puis, si un beau cambrioleur musclé se pointe, tu n’auras qu’à user de tes charmes… Par contre, s’ils viennent à plusieurs, tu risques de passer un mauvais quart d’heure »…

Et c’est ainsi que je dus passer ma première nuit de garde entièrement nu, muni seulement d’un pistolet d’alarme et d’un téléphone portable…

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.18 secondes.