"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Auto-punition
par Nic le, 18/09/2008

Cette année-là, j’avais décidé d’initier ma nouvelle copine aux délices du sado-masochisme. Comme elle se montrait réticente, je lui proposais de me soumettre le premier à ses caprices. C’est ainsi qu’un beau jour, j’achetai quatre paires de menottes dont je lui confiai les clefs en disant : « Retrouve-moi à mon appartement à 18 heures précises, je serai entièrement à ta disposition et tu pourras me faire tout ce que tu voudras ».

De retour à mon appartement, je me déshabillai entièrement et je me confectionnai un solide bâillon, de manière à ce que ma chérie puisse me faire subir les derniers outrages sans que les voisins n’entendent le moindre bruit. Puis je m’allongeai sur le lit et m’attachai en croix, pieds et mains solidement fixés par les menottes aux pieds du lit.

Il était 17 h 45. Encore un quart d’heure et ma chérie allait me découvrir à sa merci, nu comme un ver et fermement bâillonné, attaché en croix sur le lit ! Mon sexe commençait à se tendre lorsque le téléphone sonna. Pieds et poings liés, je ne pouvais évidement pas décrocher mais j’entendis le répondeur-enregistreur se déclencher :

« Allo, Nic ? Ici ? Carole. Désolé, mais j’ai bien réfléchi : ton truc ne me dit rien, je préfère qu’on en reste là. Je déposerai les clefs des menottes dans la boîte aux lettres de ton immeuble si j’ai l’occasion de passer dans ton quartier. Adieu et bonne soirée quand même »…

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.16 secondes.