"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Strip Poker entre ex (suite)
par Anonymous le, 22/08/2008

Pierre proposa qu’à ce stade, on change les règles et qu’à présent, ce soit chacun pour soit. Il a aussi demandé qu’on monte plutôt dans sa chambre, vu où on en était arrivé… Ca serait plus discret ! C’est donc ce qu’on a fait. J’ai remis mon boxer temporairement et les autres ont aussi commencé récupérer leurs fringues… J’ai été au regret de leur rappeler qu’ils devaient rester nus jusqu’à demain matin. Pour leur faciliter la tâche, je leur ai donc pris leurs vêtements et les ai mis dans mon sac, par « sécurité » et je suis monté dans la chambre.

Ils ont tardé à me rejoindre et quand finalement ils sont arrivés, ils avaient des affaires diverses pour cacher… Ce qu’ils pouvaient… J’ai rien dis. J’étais posé par terre, sur le bord du lit, en tailleur. Ils ont posé leurs affaires et on a formé une sorte de cercle autour du jeu de cartes. Avant de continuer la partie, j’ai finis la clope que j’avais allumé en les attendant. J’étais les jambes un peu écartées et je faisais tout pour les rendre fou. Je me disais que tant qu’à être à poil, autant rendre ça utile.

Ce que je ne savais pas, c’est qu’en les attendant en haut, ils avaient eu le temps de préparer leur petit plan. Leur but était que si elle ou lui gagnait, le gage me retomberait toujours sur la gueule. J’ai compris ça rapidement quand, en deux parties, j’ai reçu l’interdiction de porter des vêtements jusqu’au lendemain et que j’ai été obligé de me caresser tout le corps devant eux, allongé sur le dos.

La troisième partie a tourné à mon avantage puisque je les ai battus tous les deux. Mais à qui allais-je bien pouvoir donner mon gage… ? Ne sachant que répondre, j’ai demandé qui avait donné l’idée de se liguer contre moi. Elodie a balancé Pierre tout de suite, et ce dernier n’a pas contredit. C’est donc sur Pierre que s’est porté mon premier gage. En réalité, j’ai repris celui qu’il m’avait donné la partie d’avant. Je lui ai dis de s’allonger sur le dos. Il s’est allongé et m’a dit « je suppose que je me caresse ? » J’ai esquissé un petit sourire et lui ai répondu « Je te caresse ». Il n’a rien dis, par contre, je sentais que Elodie n’était pas en joie que je retouche à son petit homme. Mais tant pis ! Je me suis allongé sur lui et j’ai commencé à lui caresser le torse. Peu à peu, mes mains descendaient dangereusement le long de ses côtes… Doucement, j’effleurais ses abdos sentant chaque muscles un à un… J’ai regardé Pierre qui avait les yeux fermés et j’ai regardé Elodie qui avait perdu son air renfrogné tellement elle avait l’air d’aimer le spectacle. Comme tout semblait bien se passer, j’ai continué à descendre ma main. J’ai commencé à sentir le sexe de Pierre glisser sous ma main. A chaque fois que j’effleurais une partie de son membre je sentais Pierre sursauter. Une fois arrivé en bas, je me suis arrêté et je me suis relevé subitement, reprenant ma place en 2 secondes. « Fini !!!» m’écriai-je ! Elodie a repris son sang froid directement, passant du stade « extasiée » au stade « A qui de jouer ? Vite, vite, vite ». Par contre, Pierre avait vraiment beaucoup de mal à revenir parmi nous…

La partie a reprit de plus belle. Tout le monde était absorbé par son jeu si bien que je crois que le fait qu’on soit à poil n’avait plus vraiment d’importance. Le but c’était de gagner pour éviter d’être le joujou d’un autre… Et à ce jeu là, c’est Elodie qui a gagné cette fois là. Elle nous à tous deux plumé, comme si elle avait voulu se venger de ce qui c’était passé devant ses yeux. Sauf que cette fois-ci, c’est Pierre qui a été la « victime » du gage de sa chérie. Elle lui a demandé de venir lui faire la même chose que ce que j’avais fais au gage précédent, mais il devait utiliser sa bouche. Pierre ne s’est pas fait attendre. Il s’est mis au dessus de sa chérie et a commencé à l’embrasser langoureusement. Ensuite, il a laissé vadrouiller sa langue et ses lèvres le long de son oreille et de sa nuque. Il a ensuite passé un long moment à jouer de sa langue sur la poitrine d’Elodie, allant d’un sein à l’autre. Il est descendu le long de son ventre, passant sa langue doucement dans le nombril. Elodie avait l’air d’être ailleurs… c’était le but du jeu ! Après tout cela, Pierre a encore descendu sa langue jusque dans l’entre-jambe d’Elodie. Elle fut pris d’un spasme et se releva d’un coup et nous disant « Ca suffit. On arrête là. Ca va un trop loin ! »

****

La partie s’est achevée de cette manière. Elodie a apparemment réalisé soudain jusqu’où nous étions allés et cela la dépassait. Elle a récupéré ses affaires, s’est rhabillé en vitesse et a quitté la maison sans même prévenir. Elle avait un regard affolé. Impossible de saisir ce à quoi elle pensait… Pierre et moi étions restés là sans trop réagir, sans trop comprendre… « Bon… On se rhabille ? » me dit Pierre, après 2 bonnes minutes de silence. « Euh… oui… » répondis-je, un peu dans le vague. « Passe moi une clope, s’il te plait… Merci ». J’allumais ma cigarette en regardant Pierre se rhabiller. Une fois qu’il a eu fini, je lui ai passé ma cigarette et je me suis rhabillé aussi.

On est sorti de la maison et on s’est dirigé au café d’à côté. Lui a pris une bière et moi un whisky. « C’était en train de devenir un plan à trois, non ? » me demanda-t-il, déjà convaincu de la réponse. « Oui, on était déjà bien parti pour, je trouve… Pourquoi tu crois qu’elle a réagit comme ça… D’un coup ? » lui demandais-je à mon tour. Il me répondit assez calmement : « Tu l’as trompé avec moi par le passé et aujourd’hui, tu m’as quasiment masturbé devant elle. En plus, elle a faillit avoir un orgasme en face de toi… Je sais qu’on a toujours tous les trois été très loin mais là je crois que c’était trop pour elle. » C’est vrai que notre film culte à nous trois était Sex Intentions… On avait toujours aimé voir jusqu’où on pouvait aller juste pour le plaisir de (se) donner du plaisir.

Je lui ai repayé une tournée et on s’est mis à discuté d’avant. On a discuté du passé, de quand il a rencontré Elodie, des folies qu’ils avaient fais tous les deux. Ensuite, j’ai relancé la discussion sur notre couple à lui et moi… Je ne m’étais pas senti aussi lié avec lui depuis longtemps. Je lui ai dis… Ca l’a gêné. Ca se voyait mais il n’a rien dis. On s’est mis à reparlé de nos nuits ensemble. Il y avait un mélange d’excitation et de nostalgie dans ce que l’on disait… Pour la première fois depuis le départ d’Elodie, je recommençais à le déshabiller du regard et je sais que lui aussi faisait pareil…

Après une petite heure au café et avec plus qu’un seul euro en poche, nous sommes rentré chez lui. Je me suis posé dans le canapé de la salle et il m’a rejoins. « Tu passes la nuit ici ? » me demanda-t-il. Il commença à se lancer dans un discours où il me disait que même si Elodie était parti, je pouvais rester, que ça ne me dérangeais pas de rester simplement avec moi, qu’on pouvait bien s’entendre à nouveau lui et moi. Je l’ai pris au mot. Deux secondes plus tard, j’étais allongé sur lui, ma langue visitant sa bouche, caressant sa langue et léchant ses lèvres. Alors que ma main gauche caressait ses cheveux, la droite descendait doucement pour venir caresser son entre-jambe. Il bandait à nouveau comme un malade. Comme tout allait bien, j’ai passé ma main sous son jean. Soudain, Pierre s’est arrêté brusquement et a sorti ma main de son pantalon. « Je ne peux pas faire ça » dit-il. Au fond de moi, je commençait à me dire « Mais quel couple de chieurs, c’est pas possible… » Mais plutôt que de lui dire le fond de ma pensée je lui ai demandé s’il n’en avait pas envie. « Si, bien sûr que j’ai envie mais maintenant je suis en couple alors je ne eux pas me le permettre »

« Je vais te simplifier la vie. On va jouer à un dernier jeu. Si tu perds, on continue ce qu’on était en train de faire et si tu gagnes on se comportera comme des gentils garçons modèles. »
Il accepta ma proposition (l’excitation ayant fortement influencé son choix) « Le jeu de carte est resté en haut par contre » me dit-il. « Mais on ne va pas jouer ça aux cartes, c’est bien trop important ! » lui répondis-je d’un air faussement outré. « On fait ça comment alors ? » demanda-t-il. Sachant qu’il allait poser la question, je m’étais déjà préparé. « La réponse est dans ma main. Pile, on arrête tout ; Face, tu es tout à moi ». Il me regarda un bon moment pour savoir si je me foutais de sa gueule et finit par m’interroger « Tu veux jouer ça à pile ou face ? » Je lui répondis simplement« … oui… ». Lui et moi ne nous sommes pas lâchés des yeux sans rien nous dire. J’ai levé les yeux au ciel et j’ai lancé la pièce…




FACE



 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.22 secondes.