"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Daniel et le prof
  Les 3 fous a l'asile
  Les deux familles et l'evolution
  Doodle : Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018
  La femme et la servante indienne

Trop embarrassant

Il y a 250 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2631 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1799 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1618 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1170 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1088 points)
  Coincé  [Ecole/College] (967 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (906 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (757 points)
  Mise à l'air en forêt  [Ecole/College] (663 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (571 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Cabine d'essayage
par Mickaël le, 22/03/2007

Le jour du bizutage à la fac, les bizuths devaient tirer au sort pour connaître le gage qu’ils allaient devoir exécuter. Je suis tombé sur le gage du « magasin de vêtements ». J’ignorais évidemment de quoi il s’agissait, mais je n’allais pas tarder à le découvrir…

Trois bizuteurs m’accompagnèrent donc au magasin de vêtements qui se trouvait sur la zone commerciale proche du campus. Là, ils me firent entrer dans une cabine d’essayage en m’expliquant le plan : je devais ôter tous mes vêtements (à l’exception de mes godasses et de mes chaussettes) et les leur remettre. En échange, ils me donneraient une pièce de cinq francs (à l’époque) avec laquelle je devrais m’acheter un slip d’occasion, puis passer à la caisse pour le payer – avec l’interdiction formelle d’enfiler le slip avant d’être sorti du magasin.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je me retrouvai donc nu comme un ver à l’intérieur de la cabine, ne gardant que mes godasses et mes chaussettes comme convenu. Je passai mes vêtements aux trois bizuteurs, qui se hâtèrent de sortir du magasin…

Arès avoir hésité quelques instants, je passai la tête hors de la cabine. Voyant qu’il n’y avait aucun client dans les environs, je me hâtai vers le rayon des slips d’occasion, en prit un et me dirigeai bravement vers la caissière, le sexe à l’air…

La vendeuse avait-elle été mise dans la confidence ? Je n’en sais rien. Toujours est-il qu’elle encaissa très professionnellement mes cinq francs, enveloppa le slip dans un sachet et me le remit sans broncher.

Curieusement, le pire moment de honte fut quand je dus sortir le slip de son sachet et l’enfiler devant les trois bizuteurs qui m’attendaient avec un appareil-photo à la sortie du magasin…

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.28 secondes.