"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : rentrée des classes 2018
  Le paradis, le chauffeur et le cure
  Doodle : 155e anniversaire de la naissance de Sergueï...
  Doodle : Il y a 100 ans naissait Léonard Bernstein
  Doodle : Ebenezer Cobb Morley’s 187th Birthday

Trop embarrassant

Il y a 244 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2631 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1795 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1606 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1170 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1088 points)
  Coincé  [Ecole/College] (966 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (905 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (757 points)
  Mise à l'air en forêt  [Ecole/College] (632 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (571 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Hypnose 1
par Juste1biker le, 03/05/2018

Je m'appelle Jérémy, j'ai bientôt 16 ans et au moment où commence cette histoire, je vais d'avoir dans la maison de famille. Tous les ans, mon père et ses deux sœurs se réunissent pour une semaine complète dans cette grande bâtisse au milieu de nulle part. Une semaine pour se retrouver en famille comme ils disent. Une semaine sans voiture, ni téléphone, ni télé, ni lave-vaisselle, ni jouets électroniques. Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas la fête pour un gars de 16 ans comme moi. Mais en plus, il faut compter avec Emma, Alice et Pierre. Emma et Alice ont 14 ans, elles sont cousine et s'entendent comme des jumelles. Sur le plan physique Emma a hérité des traits asiatiques de son père, grande, fine avec de long cheveux très noirs et très lisses. Alice est plus petite avec des rondeurs et est blonde avec des boucles. Pierre est le petit frère d'Alice, il doit avoir 12 ans, je crois, c'est encore un enfant.
Emma et Alice m'ont toujours pris pour un demeuré, refusant mon autorité et même faisant souvent tout pour me ridiculiser auprès des autres. Et bien sur les 2 sœurs de papa sont de leur avis : " les garçons sont moins mûres que les filles " d'après elles.
Elles m'ont fait des sales coups les autres années et je suis bien décidé à prendre ma revanche et à leur montrer qui est l'adulte ici. Même si je reste un peu petit et un peu gros pour mon âge, mes pectoraux et mes biceps ont commencé à se développer.

C'est le 1er repas du soir où tout le monde se retrouve, les discussions sont fortes et animés, je suis à côté des deux pestes qui se racontent leurs histoires à voix basses, tout à coup je relève dans la conversation une phrase qui m'interpelle, Emma vient de dire à Alice qu'elle a acheté un livre d'hypnose et qu'elle s'est entrainée avant de venir. Pire, j'ai clairement entendu mon prénom avant qu'elles pouffent de rires. C'est encore du grand n'importe quoi, mais je me dis que cela pourrait être l'occasion de me moquer d'elle à bon compte. Je fais mime de n'avoir rien entendu. En fait, j'ai un bon avantage sur eux. J'ai été voir un spectacle d'hypnose l'an dernier avec mon père. D'abord, l'ayant vu du 2ème rang, je sais exactement comment on procède pour hypnotiser les personnes. Ensuite, au début du spectacle, ils font des tests type mains aimantés pour voir qui est hypnotisable ou non, et pour moi, rien n'avait marché, je ne suis donc pas hypnotisable. D'ailleurs c'est dommage j'aurais beaucoup aimé être hypnotisé et monter sur scène. D'ailleurs pendant plusieurs jours après, j'ai fait plein de rêves érotiques en imaginant ce qui aurait pu se passer.

Le lendemain, nos parents étaient partis en emmenant avec eux Pierre. Nous serions libres, jusqu'à midi au moins. Quand je suis descendu, elles étaient déjà au petit déjeuner. Je me suis assis en face sans ouvrir la bouche. C'est Alice qui a lancé le sujet :
- (Alice) Jérémy, tu connais l'hypnose ?
- (Jérémy) J'en ai vu à la télé, mais je n'y crois pas c'est une arnaque pour moi.
- (Alice) Emma me dit qu'elle a appris à hypnotiser, tu voudrais bien nous servir de modèle ?
Je devais faire mine de résister un peu avant d'accepter et de pouvoir les ridiculiser
- (Jérémy) Pourquoi elle ne le fait pas avec toi ?
- (Alice) Emma dit que les filles sont trop intelligentes et que c'est encore trop dur pour son niveau
Je failli m'étouffer devant l'insulte, je vais leur apprendre qui est intelligent ici.
- (Jérémy) D'accord, mais c'est vous qui faîtes la vaisselle
- (Emma) Génial ! Allons dans notre chambre.

Arrivée dans la chambre, Emma me donne plein de consignes que je n'écoute qu'à moitié. Puis elle me fait me placer en face d'elle et me fait faire le coup des doigts aimantés. Bingo !!! Je prends ma meilleur poker face et je fais comme si mes doigts se rapprochés inexorablement et resté collé. Alice est impressionnée, je suis fier d'être un si bon acteur. Puis, Emma me demande d'imaginer que j'ai chaud, que je suis un oiseau, que des trucs que j'avais déjà vu dans le spectacle, le plus dur est donc de ne pas rire…Emma dit qu'elle n'a pas encore le niveau pour me faire tenir raide comme un piquet. Ouf, je n'aurais pas su le faire.
Je m'apprêtais à mettre mon plan à exécution : c'est à dire faire semblant de tomber inconscient pour leur faire peur, quand Alice chuchote quelque chose à l'oreille d'Emma. Emma lui répond :
- (Emma) Je veux bien essayer, mais dans l'hypnose tu ne peux pas forcer quelqu'un qui ne veut pas le faire. Jérémy, tu as chaud, ton haut de pyjama te gratte. Sens toi libre, si tu le souhaites tu peux le retirer.
Nous y voilà, elles vont essayer de me mettre nu. C'est encore mieux que je n'avais prévu. Je les prendrais en flagrant délit. Mais pour l'instant il faut que je joue leur jeu encore un peu. Je me gratte, et finalement avec un peu de résistance, je retire mon haut de pyjama.
- (Emma) Tu es bien, tu es beau, tu es mieux. Mais ton bas de pyjama te gratte encore, met toi à l'aise. Tu es seul, tu es libre. Vas y Jérémy.
Heureusement, je mets toujours un caleçon sous mon pyjama. Je retire mon bas, les filles ne disent plus rien. Il va être temps de la démasquer, plus qu'un ordre et je sors du bois.
Mais Alice se met à rire :
- (Alice) Vu son érection, il n'y pas à craindre qu'il n'ait pas envie de retirer son caleçon !!! Il y a même fait une petite trace humide devant
Dammed !!! Dans mon plan je ne m'étais pas aperçu que je bandais, je failli m'étouffer et perdre ma couverture, mais Emma me sauva :
- (Emma) Du calme Jérémy, tout va bien, tu es seul, tu es beau.
Je savais que cela n'était que du blabla, mais j'ai pu refaire une sorte de poker face et j'essayais de réfléchir à comment m'en sortir.
- (Emma) Jérémy ? Est-ce que tu aimes être en érection devant nous ? Si oui alors tout va bien, tout le monde est heureux. Sinon alors, il te suffit de penser à perdre ton érection à 3, 1 tu veux garder ton érection ? 2 ou tu préfères la perdre ? A toi de choisir 3…
Bien sûr, non seulement je ne l'ai pas perdu, mais j'avais l'impression d'être plus dur que jamais et je n'avais aucune idée de comment m'en sortir. C'est à nouveau Emma qui me donna la solution.
- (Emma) Alice, je vais lui proposer d'enlever son caleçon, mais tu devras me promettre de ne rien dire, à personne. Même lui ne devra jamais savoir ce que nous avons fait.
Je n'avais plus qu'un seul choix : faire semblant jusqu'au bout…Ce sera une honte totale, mais au moins personne ne pourra en parler. J'étais désespéré…et excité quand même.
- (Emma) Jérémy, tu as chaud, ton sexe réclame de sortir de sa prison, libère-le, soit libre, enlève ton caleçon.
Comme un robot, je m'exécutais, mais je savais que c'était pire, car je n'étais pas un robot. J'étais conscient que je montrais à ces deux pestes mon intimité la plus privée. Je me dit à ce moment que j'aurais encore préféré avoir été hypnotisé pour de vrai.
- (Emma) Jérémy, fais un tour sur toi-même pour montrer comme tu es beau et grand. Tu es libre et tu aimes cela.
J'avais envie de lui donner des baffes, mais je m'exécutais pour ne pas me faire démasquer.
- (Emma) Il faut que l'on trouve un truc pour qu'il se réveille sans se souvenir de rien. Ah j'ai une idée.
Emma attrapa un de ces strings dans le tiroir, et le glissa sur ma queue.
- (Emma) Jérémy, nous allons partir, quand nous serons en bas, tu pourras te masturber dans mon string. Ce sera court mais intense, te réveillera uniquement quand tu auras éjaculé, tu auras honte de ce que tu as fait alors tu fileras te rhabiller dans ta chambre.
- (Emma) Partons maintenant
- (Alice) Non, s'il te plait, on ne peut pas le regarder ?
- (Emma) Non, pas cette fois-ci, mais nous le ferons.

Dès qu'elles sont sorties, Jérémy se jeta sur ces vêtements, puis il réfléchit, s'il voulait être crédible il fallait qu'il finisse le dernier ordre. Vu son niveau d'excitation, ce ne serait pas une tache difficile. Il n'avait pas du tout envie du string d'Emma, il le mit dans sur le côté. Puis il se masturba avec force et vigueur, il était excité comme rarement et les consigne d'Emma lui revinrent en mémoire : Court mais intense. Ce fut le cas, si intense qu'un jet de sperme lui éclaboussa le menton et son torse en était couvert. Aie, il n'avait pas de kleenex. Il pensa à son caleçon puis par esprit de vengeance, prit le string d'Emma pour s'essuyer.

Plus tard en descendant, Il vit les deux filles rires comme des folles. Il feint de ne rien comprendre et dit avec un air faussement étonné :
- (Jérémy) Qu'est-ce qui vous prend de rire comme cela ?
- (Emma) J'ai tout de suite vu que tu trichais. Je ne t'ai jamais hypnotisé, mais nous t'avons juste pris à ton propre piège. J'ai tout de suite vu que tu trichais
- (Alice) Moi promis, je n'avais rien vu, je vous ai cru tous les deux de bout en bout
- (Jérémy) Mais quelles sales chiennes !!!

Je remontais en courant pour m'enfermer dans ma chambre. J'avais perdu ma dignité, mon honneur, et en plus elles m'avaient menée par le bout du nez !!!

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.27 secondes.