"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Journal de bord
par Bram le, 09/08/2016

Journal de bord – Jour J

Alors que nous sommes en train de survoler la zone du Triangle des Bermudes, mon copilote Adam me signale que la radio de l’avion est tombée en panne à 12 heures GMT. Au même moment, je constate que les moteurs de l’avion se sont arrêtés et que l’avion s’est immobilisé au milieu d’une épaisse nappe de brouillard blanc…

Journal de bord – Jour J + 1

Lorsque j’ai repris connaissance, j’ai réalisé que j’étais allongé, entièrement nu, sur une sorte de table médicale. J’étais comme anesthésié, incapable de faire le moindre mouvement, alors que deux individus dont je ne pouvais apercevoir le visage étaient occupés à me triturer le corps avec de grandes aiguilles. Je ne ressentais pas la moindre douleur.

Alors que je ne pouvais pas émettre le moindre son, je réussissais cependant à percevoir ce que disaient les deux individus. J’ai compris alors que ceux-ci appartenaient à une espèce très supérieure à la nôtre, tant sur le plan technologique que sur le plan intellectuel. Ils nous avaient prélevés, Adam et moi, au cours d’une expédition sur la Terre, en tant que spécimens d’une espèce inconnue mais n’éprouvaient aucun besoin de communiquer avec nous.

Journal de bord – Jour J + 2

Adam et moi sommes maintenant enfermés, entièrement nus, dans une cage d’environ deux mètres de côté, au milieu de ce qui semble être une sorte de zoo extraterrestre. Autour de nous, nous pouvons apercevoir d’autres cages semblables à la nôtre: certaines sont occupées par des animaux qui nous semblent familiers, tels que des singes ou de gros chats; d’autres contiennent des créatures que nous ne parvenons pas à identifier, peut-être originaires d’autres planètes que la nôtre; d’autres enfin semblent être occupées par des hommes de différentes couleurs, aussi nus que nous, mais ils sont trop loin pour que nous puissions essayer de leur parler…

Journal de bord – Jour J + 3

Cela fait deux jours que nous sommes enfermés nus dans cette cage au milieu de ce zoo extraterrestre. Nous arrivons maintenant à décrypter l’écriture employée par les habitants de cette planète, même si ceux-ci se contentent de venir nous regarder à travers les barreaux de la cage sans essayer de communiquer avec nous puisqu’ils estiment que nous appartenons à une espèce inférieure.

Nous avons donc réussi à déchiffrer la pancarte qui est accrochée aux barreaux de notre cage, et qui dit à peu près ceci:

«Spécimens humains originaires de la planète Terre. Il est interdit de leur jeter des aliments de notre planète car ils seraient empoisonnés. Le zoo se charge de leur nourriture. Nos savants n’ayant pas encore identifié le sexe de ces spécimens, il a été décidé de les garder enfermés dans la même cage à titre expérimental, pour voir s’ils arrivent à se reproduire.»

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.16 secondes.