"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Morituri
par Sherlock le, 06/01/2015

Lorsque je repris connaissance, je mis quelque temps à réaliser que j’étais allongé entièrement nu sur une table d’opération, mains et pieds solidement attachés aux quatre coins de la table. Je compris alors que j’étais tombé aux mains de mon pire ennemi, le professeur Morituri, qui me retenait prisonnier dans son laboratoire secret du château de Schusselburg, aux confins de la Ruthénie et de la Transylvanie.

Après de longues heures d’attente, Morituri apparut enfin dans la pièce. Il m’expliqua qu’il avait fait construire dans les souterrains du château un chenil d’un genre particulier, dont les pensionnaires étaient ses propres créatures. Le diabolique professeur avait en effet mis au point un sérum extrait de sang de loup-garou. Injecté dans le corps d’un homme sain, ce sérum permettait à celui-ci de se transformer en loup chaque soir et de retrouver sa forme humaine au lever du soleil. En outre, celui qui avait été infecté par le sérum devenait complètement dépendant du professeur, qui pouvait lui faire exécuter toutes ses volontés.

Le sinistre Morituri s’était ainsi constitué une véritable armée, composée d’une quarantaine d’hommes-loups. Pendant la journée, ceux-ci restaient tranquillement enfermés, entièrement nus, dans les cages du chenil souterrain. Mais, dès le coucher du soleil, ils se transformaient en bêtes féroces et sortaient de leurs cages. Ils passaient toute la nuit à écumer la région et à commettre les pires forfaits pour le compte de Morituri, avant de regagner docilement le château et de retrouver leur forme humaine au lever du soleil.

Effaré, je compris que Morituri allait m’injecter son funeste sérum et que j’allais passer le reste de ma vie, nu et soumis comme un animal en cage, sous la forme d’un homme pendant le jour et sous celle d’un loup pendant la nuit. Tout en éclatant d’un rire sardonique, le professeur approcha lentement la seringue de mon bras…

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.16 secondes.