"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Chenil humain
par Anonymous le, 14/02/2014

Dans le cadre de notre grand jeu de séquestration volontaire, notre société a installé sur l’île déserte de Spartakos le premier complexe de chenils humains, destiné à accueillir de jeunes hommes qui seront maintenus en état de nudité permanente pendant toute la durée de leur captivité.
Le premier chenil, immense, abrite 35 cages. Il est séparé par une vaste esplanade d’un second chenil au volume encore plus imposant, comportant 48 cages. 150 jeunes captifs nus peuvent se partager les deux bâtiments sans que les conditions de confort ne s’en trouvent amoindries.
La superficie des cages va bien au-delà des normes requises. Ce choix, basé sur une philosophie de respect envers chaque humain, garantit davantage d’espace vital à nos captifs et soulage en partie la détresse liée à leur réclusion. Les dimensions des cages permettent de regrouper les humains appréciant leurs semblables et d’éviter la désocialisation et la dépression en leur apportant le réconfort d’une présence. Bien entendu, les humains supportant mal leurs congénères sont systématiquement placés dans des cages individuelles.
Nos chenils humains font la part belle au confort, mais aussi à la fonctionnalité : tout y est pensé et rationalisé afin de simplifier le gigantesque travail de nettoyage quotidien. Les cages s’ouvrent sur de larges couloirs adaptés tant à l’activité de l’équipe qu’au passage des visiteurs et chaque captif peut bénéficier ainsi d’un contact immédiat avec eux.
L’aération en été est assurée par de larges portes coulissantes. En- hiver, de puissants modules de chauffage industriels tiennent le froid à distance et protègent les 150 existences que nous hébergeons. Une isolation rigoureuse permet d’éviter les pertes de chaleur ou d’assurer au contraire une fraîcheur relative au sein des bâtiments, selon la saison. L’usage de portes automatiques, en bannissant les courants d’air, participe au maintien d’une atmosphère tempérée et stable.
Le sol est carrelé dans le premier chenil et bétonné dans le second, permettant ainsi un nettoyage aisé des surfaces. Un réseau de caniveaux collecte les eaux usées. Chaque cage dispose de sa propre arrivée d’eau claire, indispensable à l’entretien quotidien et au remplissage des gamelles. Pour le confort de nos captifs, toutes les cages sont équipées de palettes synthétiques leur permettant de s’isoler du sol.
Chaque cage est identifiée par un numéro, un système qui permet une gestion rigoureuse des chenils mais a surtout pour vocation d’associer les cages à un promenoir extérieur. Des fiches d’identification fixées sur les grilles donnent au visiteur des informations de base sur les occupants de la cage, renseignements qui seront étoffés à l’accueil si un adoptant potentiel souhaite en savoir davantage sur l’un de nos pensionnaires.
Les promenoirs sont une immense esplanade située entre les deux chenils. Ils offrent à nos jeunes captifs la possibilité d’échapper pour la journée au cadre des bâtiments, de s’aérer et de se dégourdir les jambes dans des cages plus spacieuses encore. Une partie des promenoirs communique avec les cages intérieures par des trappes ménagées dans la paroi des chenils, laissant aux captifs la possibilité de rentrer ou de sortir en fonction de leurs humeurs. Quant aux promenoirs séparés des édifices, ils sont équipés de niches permettant à leurs occupants de s’abriter en cas de besoin.
L’esplanade extérieure ne sert que pendant la journée. Les captifs sortent le matin et restent dehors aussi longtemps que le permet la météo. Ils rentrent au plus tard en début de soirée, avant un bon repas et une nuit de sommeil à l’abri de nos murs. Chaque promenoir correspond à une cage intérieure et porte le même numéro, ainsi que les mêmes fiches identifiant ses occupants. L’équipe soignante transfère chaque matin les captifs depuis leur cage vers le promenoir correspondant et effectue le trajet inverse le soir.
Le sol des promenoirs est fait du même béton lisse, aisé à entretenir, que celui du second chenil. Doux aux pieds nus des jeunes hommes, ce matériau est de plus traité pour résister à la corrosion par les urines. Nettoyés tous les jours, les promenoirs bénéficient comme les chenils d’un système de caniveaux permettant l’évacuation des eaux usées et comportent, tout comme les niches, des palettes permettant à leurs occupants de prendre l’air tout en s’isolant du sol.
Enfin, les promenoirs se couvrent en été de toiles destinées à ménager des zones d’ombres en cas de fortes chaleurs. Si la température devient caniculaire, un système d’arrosage installé à cet effet est enclenché, permettant aux jeunes hommes de se rafraîchir et d’éviter les coups de chaleur.

On en parle sur le forum...

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.15 secondes.