"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Eldorado
par Tortuoso le, 29/11/2012

A l’âge de trente ans, Hernan Rapizzo était parvenu à l’apogée de sa carrière. Il avait conquis et pacifié le fabuleux royaume d’Eldorado, avait accumulé une immense fortune et s’était constitué un véritable harem où plusieurs dizaines d’indigènes, mâles et femelles, se tenaient en permanence à sa disposition.

Les succès du jeune conquistador suscitèrent la jalousie de Don Tortuoso, vice-roi du Parano, qui le dénonça à l’empereur Charles Quint. Muni d’une commission rogatoire en bonne et due forme, Don Tortuoso fit arrêter le jeune homme, qui fut condamné à la confiscation de tous ses biens et au bannissement perpétuel sur l’île de Maracudja, située dans le delta marécageux du fleuve Marabunta.

A peu près aussi grande que la Corse, l’île de Maracudja était encore inexplorée à l’époque. Entièrement recouverte par la forêt vierge, elle était peuplée de singes, de serpents, de moustiques géants et d’araignées venimeuses. On ne pouvait y accèder qu’au moyen de pirogues spécialement conçues pour la navigation à contre-courant et le franchissement des rapides.

Au jour fixé par le jugement, Hernan Rapizzo fut dépouillé de tous ses vêtements car la totalité de ses biens et de ses effets devaient revenir à la couronne. Puis la grande pirogue du vice-roi le conduisit entièrement nu, pieds et poings liés, jusqu’à l’île de Maracudja, où il fut débarqué sans autre forme de procès. La légende raconte qu’il lui fallut plus d’une journée pour se défaire de ses liens et qu’il parvint à survivre pendant de longues années, nu comme un ver, dans son nouveau royaume infesté de singes, de serpents, de moustiques géants et d’araignées venimeuses…


On en parle sur le forum...

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.18 secondes.