"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Daniel et le prof
  Les 3 fous a l'asile
  Les deux familles et l'evolution
  Doodle : Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018
  La femme et la servante indienne

Trop embarrassant

Il y a 249 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2631 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1799 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1618 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1170 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1088 points)
  Coincé  [Ecole/College] (967 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (906 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (757 points)
  Mise à l'air en forêt  [Ecole/College] (663 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (571 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Tony
par Anonymous le, 23/04/2010

Un soir nous avions décidé de bizuter Tony. C’était une tradition bien établie dans ce collège. Tony était très timide et avait une peur bleue des filles. C’était le puceau par excellence. Il était donc le sujet idéal pour subir le bizutage.

Les chambres des garçons étaient des chambres de six et Tony dormait en haut de l’un des trois lits superposés. A part lui, toute la chambrée savait que son bizutage était prévu pour cette nuit. Vers une heure du matin, alors qu’il dormait profondément, les plus costauds lui attrapèrent les pieds et les mains pour l’immobiliser, tandis qu’un autre lui mettait un bâillon sur la bouche pour étouffer ses cris.

Portés par une dizaine de bras vigoureux, il fut amené dans le vestiaire des filles. Il essayait de crier, mais aucun son audible ne sortait de sa bouche. Le plus ancien le regarda droit dans les yeux et lui dit sur un ton ferme : «Tu vas passer la nuit ici à attendre que les filles viennent se changer avant de prendre leur douche».

Ordre fut donné de le déshabiller entièrement. Son haut de pyjama lui fut enlevé - non sans mal car Tony gesticulait dans tous les sens. Mais seul contre tous, il ne pouvait rien faire. Puis, l’un des anciens arracha d’un coup sec le bouton de son bas de pyjama, qui glissa le long de ses jambes. Deux mains complices le lui ôtèrent complètement : Tony était maintenant entièrement nu et sans défense…

Les bras écartés au maximum, il fut alors plaqué le dos contre l’un des radiateurs de la pièce. Une fois les bras mis en croix, on lui attacha les poignets et les chevilles aux montants à l’aide de cordes qui avaient été préparées à cet effet. A genoux, les fesses nues reposant sur le carrelage et le sexe à l’air, il se trouvait maintenant solidement arrimé au radiateur.

On lui noua alors un bandeau sur les yeux et on l’abandonna dans cette triste posture, aveugle, muet et nu comme un ver. Tony allait devoir passer ainsi le reste de la nuit, à attendre que quelqu’un veuille bien le détacher. Il devrait sans doute attendre jusqu’à l’arrivée des filles, à moins que l’un des surveillants ne vienne par hasard faire un tour dans le coin avant le lever du jour…

On en parle sur le forum...

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? | Page générée en 0.19 secondes.