"C'est arrivé"


 Rencontre ratée 
(0 commentaires)

 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Daniel et le prof
  Les 3 fous a l'asile
  Les deux familles et l'evolution
  Doodle : Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018
  La femme et la servante indienne

Trop embarrassant

Il y a 249 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2631 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1799 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1618 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1170 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1088 points)
  Coincé  [Ecole/College] (967 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (906 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (757 points)
  Mise à l'air en forêt  [Ecole/College] (648 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (571 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
Un gay dans les vestiaires
par Anonymous le, 09/10/2009

Comme souvent, cela se passa dans les vestiaires. En ce temps là, je m’ouvrais à mon homosexualité en même temps que mon entourage essayait de s’y adapter. J’avais pour règle d’or, en ce temps là, de ne pas faire de mes tendances un secret. Evidemment, la présence d’un homo dans les vestiaires posait parfois quelques problèmes. Je faisais toujours en sorte de ne pas trop regarder autour de moi ; tout du moins je faisais semblant de ne pas mater, essayant d’apercevoir quelques petits culs par-ci, par là…

Malheureusement, un jour, je me suis fais pincer. Dans ma classe, il y avait une sorte de bombe sexuelle, un mec musclé, une perfection. J’essayais toujours de l’observer sous les douches et je profitais de ça à chaque fois que je le pouvais. Ce jour là, alors que je l’observais prenant sa douche, quelqu’un dans le vestiaire me grilla et gueula à tout le monde que j’étais en train de mater.

Le mec que je matais s’est alors approché de moi, ses mains cachant sa queue, et m’a demandé si j’étais vraiment en train de fantasmer sur ses fesses. Je lui dis que non et que l’autre mentait. En vérité, sous ma serviette, je bandais à mort mais j’arrivais bien à le cacher. Encore à poil, il s’approcha de moi et me demanda « Elles ne te plaisent pas mes fesses ? Tu trouves qu’elles sont moches ? » Je ne savais pas quoi répondre à ça. Soit je mentais et tout le monde le saurait, soit je disais la vérité et… je n’avais rien à y gagner. Dans le doute, je lui dis que non, elles ne me plaisaient pas.

Sur ce, le mec me tourna le dos, m’offrant un point de vue extra sur son petit cul. « Tu es vraiment sûr qu’elles ne te plaisent pas ? Regarde !», me demanda-t-il. Je ne pu m’empêcher de baisser le regard pour admirer son sublime cul.

« Tiens, tu vois, il mate encore », dit un autre mec. A nouveau, il se retourna mais, cette fois-ci, il ne cachait plus sa queue. Il était très bien monté. Je l’avais déjà vu sous les douches mais pas d’aussi près. Je n’eu malheureusement pas le temps de profiter de cette vision puisque, d’un geste brusque, il m’arracha ma serviette. L’horreur ! En une seconde, je me retrouvais moi aussi à poil mais avec une érection monstre bien apparente.

Ce fut l’éclat de rire général. Des phrases du genre « Oh le p’tit pervers » fusaient d’un peu partout. Très vite, je cachais ma queue de mes mains, trop tard. Tout le monde avait tout vu. Ensuite, pour s’amuser, je pense, ils ont décidé de me virer du vestiaire, sans mes vêtements, évidemment. Je me suis retrouvé dans le couloir où j’ai croisé plusieurs filles et garçons. Je n’avais que mes mains pour ma cacher mais, vu la position où elles se trouvaient, tout le monde savait que je bandais.

J’ai dû attendre que les mecs du vestiaire soient tous rhabillés pour pouvoir à nouveau re-rentrer et récupérer mes fringues. Mais là, deux gars m’ont chopé, toujours dans le couloir et ont écarté mes mains, affichant mon anatomie devant les filles et les mecs qui passaient.

Au final, j’ai pu récupérer mes affaires mais je ne suis plus jamais retourner en sport après ça.

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? | Page générée en 0.43 secondes.