"C'est arrivé"


 Brigitte Bardot 
(0 commentaires)

 Au ciné 
(0 commentaires)

 A l'arrêt de bus 
(0 commentaires)

 A l'hôpital 
(0 commentaires)

 Les perroquets catholiques 
(0 commentaires)


Photos


 Majorette
 Sortez couverts
 So sexy
 Avec des pièces
 Chat perché

actu sur tropbontropcon.fr


 Visitez le monde entier en quelques clics grâce à des drones
 Toutes les actus ...

bon plan sur tropbontropcon.com


 


Fonds d'écran sur tropbontropcon.com


Barque sur la Seine
 Tous les fonds d'écrans ...

Sur le forum


  Doodle : Il y a 131 ans naissait la perforatrice
  Doodle : Google rend hommage au Pad Thaï
  Rencontre ratée
  Pour lutter contre la grippe
  Doodle : Joyeux Halloween

Trop embarrassant

Il y a 232 histoires, Les 10 meilleures notes:

  bizutage suite  [Ecole/College] (2578 points)
  Bizutage histoire vraie  [Ecole/College] (1737 points)
  Humilié devant les filles  [Famille] (1500 points)
  middle school story part 2  [Ecole/College] (1135 points)
  Les punitions dans mon école  [Ecole/College] (1039 points)
  Coincé  [Ecole/College] (929 points)
  La partie de basket  [Ecole/College] (879 points)
  Nue devant la maison  [Divers] (746 points)
  Aventure au foyer des étudiants  [Ecole/College] (552 points)
  Plumé par 2 filles au strip poker  [Ecole/College] (522 points)

Contribuez !!!

Liens


 Betisier
 ToutGratuit.fr
 Rencontres gratuites
 Mes albums photo
 Référencement Google
 Dictionnaire en ligne


Document sans titre
pari stupide (suite 4)
par Stephanus le, 20/08/2009

Ce matin à l’aube, ils ont sonné à la porte de chez moi, alors que je me trouvais encore en pyjama. Je vous laisse imaginer les commentaires : «Alors, c’est le grand jour ? Tu as prévu un sandwich pour la route ? Mais on avait dit à poil, qu’est-ce que tu attends ?» - et ainsi de suite…

J’ai dû ôter mon pyjama devant eux, tout en leur répétant qu’après réflexion, j’étais d’accord pour le string et les tongs. C’est là que le piège s’est refermé : «Désolé, on n’a prévu ni string ni tongs… Et puis, de toute façon, les termes du pari étaient clairs, non ?»

Ils m’ont ensuite obligé à les accompagner dans l’ascenseur, nu comme au jour de ma naissance. La descente m’a paru interminable car j’habite au sixième étage d’un vieil immeuble et je m’attendais à tout moment à voir l’ascenseur s’arrêter pour laisser entrer quelqu’un. Je me servais de mes mains comme d’un cache-sexe, tandis que les potes avaient formé un cercle autour de moi et se payaient ma tête : «Ne t’inquiète pas si quelqu’un entre, il ne pourra pas te voir car nos corps feront un rempart autour du tien»…

Arrivé au rez-de-chaussée, il me restait encore à traverser le hall et à rejoindre le parking, tout en continuant à dissimuler de mes mains ce que je pouvais... Heureusement, personne ne m’a vu car la plupart de mes voisins sont actuellement en vacances… Et c’est ainsi que je me suis retrouvé, quelques minutes plus tard, enfermé dans un coffre de voiture, aussi nu et impuissant qu’un chien que ses maîtres se préparent à abandonner sur la route des vacances…

La bagnole a roulé pendant environ une heure avant de s’arrêter. Les potes (mais dois-je encore les appeler ainsi ?) m’ont alors fait sortir du coffre sans cérémonie et sont repartis aussitôt en me souhaitant «bonne chance». J’étais apparemment abandonné à mon triste sort, nu comme un ver et sans solution de repli, mais tout espoir n’était pas perdu car j’avais reconnu l’aire de repos où étaient dissimulées mes fringues de secours…

(A suivre)

On en parle sur le forum

 

Voter pour cette histoire :

| Contact | © 2004-2006 tropbontropcon - Webmasters Gold77 / aNaKRoN67 - CNIL : 1071593 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? | Page générée en 0.15 secondes.